Dessiner les mains, haut la main ! Besoin d’un coup de main pour se faire la main ?

Dessiner les mains, un sujet pas simple mais entièrement faisable ! et haut la main en plus…

Allez hop, un petit sujet bien sympathique : comment dessiner les mains ?
Oui c’est difficile, oui il faut beaucoup s’entraîner, il n’y a pas de secrets, mais dans cet article je vous propose des pistes pour bien démarrer. Car c’est un sujet très intéressant et complexe, et comme j’aime à le dire aux élèves : on l’a toujours sous la main (ah ah ah).

Petit aperçu de l’anatomie d’une main

Quand on a la chance d’avoir ses deux mains valides on ne se rend pas forcément compte à quel point la mécanique de ce membre est incroyablement efficace et complexe. Cette jolie mécanique nous permet de faire de vraies prouesses techniques et artistiques. Nos « doigts » commencent à partir des métacarpes, les carpes font partie des os du poignet. (Ceux qui sont déjà tombés en roller ou en vélo connaissent bien le scaphoïde carpien!)

squelette main gauche
Vue simplifiée du squelette de la main gauche

Sans vouloir prendre un cours de médecine, avoir conscience de comment est constitué le squelette permet de voir notamment que le pouce n’a pas de phalange intermédiaire, et donc contrairement aux autres doigts seules 2 de ses 3 phalanges servent à la préhension.

Pour aller plus loin voir l’encyclopédie : https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/main/14336

Vue simplifiée, main gauche
  • Comprendre où sont situés les points d’articulations.
  • Bien observer les proportions : le pouce arrive en dessous de la phalange intermédiaire de l’index. Il est très en décalage par rapport aux autres doigts.
  • La taille de la paume est aussi grande que le majeur
  • Bien observer ce qui se passe entre les doigts, il y a de la peau qui fait (un tout petit peu) comme une palme.
  • etc. Il faut prendre le temps de l’observation et même pourquoi pas s’amuser à utiliser une règle sur sa propre main pour mesurer ce qui se passe.
dessiner les mains
A ne pas faire…

Un peu de méthode pour dessiner les mains

Une des plus connue est celle du dessinateur américain Andrew Loomis, dont voici quelques planches.

Andrew Loomis – les formes simplifiées de la main

Sa méthode consiste à simplifier la vue de la main comme une main de robot. Où chaque phalange est représentée sous une forme cubique afin d’en montrer les différents plans. Ces parallélépipèdes sont reliés entre eux avec une jointure qui limite les possibilités de mouvements comme pour une vraie main.

Andrew Loomis – Constructions de la main

Si vous êtes déjà familier de la perception des plans, vous pouvez vous concentrer sur les volumes illustrés par de petits cylindres (comme des petites saucisses) pour représenter les phalanges (en haut à gauche sur l’image du dessus).

Les mains sont très importantes pour retranscrire les postures et les émotions des personnages. Elles sont, bien entendu, différentes selon le genre et l’age du personnage.

La grande difficulté du dessin de mains, c’est ce qu’on appelle « les raccourcis« . Dessiner une main en action va amener des représentations spatiales plus complexes. Je ne vais pas en parler là, mais les dessinateurs de BD sont champions toutes catégories pour maîtriser cette difficulté !

L’approche classique

Une autre approche plus « classique », celle notamment de Charles Bargue. D’abord une représentation « plate », sans modelé pour bien appréhender les contours. Puis ensuite la perception du volume. Ces cours servaient aux étudiants à s’entraîner avant de dessiner d’après nature.

(notez bien que le socle est toujours le même : observer, observer, observer…).

Exemples :

Charles Bargue

Pour dessiner les mains, vous pouvez vous entraîner aussi simplement d’après photo au début, puis ensuite vous attaquer à des vrais sujets d’après nature (avec votre propre main par exemple).

Toujours l’observation pour dessiner les mains !

L’artiste Steve Huston en train de dessiner une main (source : Drawing Hands with Steve Huston)

Depuis le début de cet article, je répète : il faut OBSERVER. Mais observer quoi ?
Et quoi regarder ?
Dans cette vidéo sur YT « Drawing Hands with Steve Huston » vous verrez l’artiste Steve Huston expliquer comment il dessine les mains (only in English !).

Quelques points essentiels qu’il explique (et bien d’autres encore, la vidéo dure 26 minutes) :

  • L’observation des lignes directrices (soit « des pentes » pour les habitués des termes techniques).
  • Regardez bien ce qui se passe au niveau des angles, ça donne le mouvement et les changements de direction.
  • L’observation des modelés (pour représenter les volumes) permet de placer les ombres et les rehauts (highlights).

La perception des volumes est vraiment ce qui va donner le côté réaliste au dessin des mains. En quelques coups de crayon noir et de crayon blanc, il donne vie aux mains qu’il dessine. Belle leçon !

Dessiner les mains d’après imagination

Là encore, les dessinateurs de BD sont les champions dans cette catégorie. Pour arriver à dessiner les mains d’après imagination, il faut à tout pris avoir compris la mécanique de la main (et donc son anatomie, ses articulations, etc.). La représentation de la main sous forme de « moufle » permet au début de bien schématiser la position de la main.

Mais il faudra sortir assez rapidement de cette représentation là pour dessiner des mains plus réalistes, sinon les personnage ressembleront à des robots ! Et oui, on dit bien « parler avec les mains », elles sont belles et bien le prolongement de notre expressivité…

Petit jeu : devinez à qui appartiennent ces mains de personnages de BD !

Réponse :

Lucky Luke – Tintin – Dad – Spirou – Gaston



Besoin d’un cours de dessin ? Commandez une ou plusieurs heures de cours particuliers pour bénéficier de conseils pertinents et adaptés à vos dessins. Rendez-vous sur les ateliers.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
elit. nunc ut commodo ut adipiscing quis, ut in Lorem risus non