Les couleurs, partie 2 : le bleu

Comme promis, voici la suite du petit tour des couleurs avec : la couleur bleue (lire la première partie : « les couleurs… »). Elle nous fascine aujourd’hui et est la première couleur préférée des occidentaux devant le rouge. Elle fait partie des couleurs tendances depuis plusieurs décennies (en déclinaison de bleu canard, bleu pastel, lavande…). La couleur bleue est à la mode. Les magasins de bricolage l’ont bien compris (bleu fjord, bleu paon, bleu caraïbes, peinture marée, voile de brume (?), bleu polaire, bleu rêveur (!), ciel clair, Acapulco, bleu miami, …) un appel au voyage, aux embruns, et même à la brume !

Du côté du rayon beaux arts (Daler Rowney, Winsor & Newton, Sennelier …) , on reste sur des appellations plus classiques : bleu poudre, bleu primaire, bleu cobalt, bleu de Prusse, outremer, phtalo, céruléum… (voir la classification en fin d’article)

Du côté des crayons aquarelle et pastels à l’huile (Caran d’Ache) on va trouver des noms un peu plus exotiques :  bleu jeans, bleu saphir, bleu impérial, bleu nuit, bleu gentiane…





Petite histoire

Le bleu n’a pas toujours eu le vent en poupe et c’est seulement à partir du XIIème sciècle qu’il est « réhabilité » via le répertoire iconographique religieux. Par la suite il devient la couleur royale. Sa fabrication est alors coûteuse, elle se réalise tantôt à partir d’éléments minéraux (lapis-lazuli pour le bleu outremer) ou végétaux (les feuilles de guède pour l’indigo foncé).

Je vous invite à regarder la petite vidéo très instructive de la marque Sennelier sur l’histoire du bleu outremer :

Les vitraux de Notre-Dame de la Belle Verrière (vers 1180) et le « bleu de Chartres » qui deviendra ensuite le bleu de cobalt.

bleu de chartres
Notre-Dame de la Belle Verrière. 12ème sciècle. Cathédrale Notre-Dame de Chartres.

 

Louis XV, 1701, Huilme sur Toile, Hyancinthe Rigaud, Musée du Louvre, Paris

Aujourd’hui il représente l’ordre, il est la couleur des casques bleus de l’ONU, des instances autoritaires (police, armée…).  Mais aussi du célèbre bleu jean, du bleu du ciel et du blues musical…

Il inspire le calme, la confiance et la stabilité.

 

Comment les artistes utilisent le bleu

Logo Disney

 

Il est classifié dans les couleurs dites « froides » et s’il permet d’être propice à la créativité, il est souvent associé aux rêveurs…

La Nuit étoilée, 1889, Vincent Van Gogh, Huile sur Toile. Musée d’Art Moderne de New York.

Le bleu Kein, invention d’une couleur…

Yves Klein, IKB 3, Monochrome bleu-1960
Yves Klein, IKB 3, Monochrome bleu-1960

La couleur bleue comme véhicule de tristesse et de nostalgie avec la période bleue de Pablo Picasso (la période sombre de 1901 à 1903).

Pablo Picasso, Autoportrait, 1901
Pablo Picasso, Autoportrait, 1901

 

Cy Twombly – Sea, 1971
Cy Twombly – Sea, 1971

 

Le bleu apaisant de Monet…

Claude Monet, Nymphéas bleus, 1916-1919. Musée d’Orsay, Paris

Une palette incluant beaucoup de nuances de bleus évoque une peinture froide. Il est souvent associé dans les ombres.

Une classification intéressante

Voici une classification de la couleur bleue trouvée sur wikipédia. Je la trouve intéressante car en tant qu’artiste elle nous permet d’appréhender une vue globale des différentes appellations de cette couleur. Par contre en représentation visuelle, c’est un peu trop « informatisé » à mon goût (cela renforce le côté froid de la couleur!).

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:Palette_Teintes_de_bleu

Pour se rapprocher de nos tubes de peinture, voici quelque chose de plus parlant, se sont les codes utilisés par les fabricants :

Source Nom Usuel Composition
PB15 Organique Bleu phtalo Phtalocyanine de cuivre
PB16 Organique Turquoise de phtalo Phtalocyanine
PB27 Minéral Bleu de Prusse Ferrocyanure de fer
PB28 Minéral Bleu de cobalt Aluminate de cobalt
PB29 Minéral Bleu outremer Aluminosilicate de sodium
PB33 Minéral Bleu de manganèse Manganate de baryum
PB35 Minéral Bleu céruléum Oxyde de cobalt et étain
PB36 Minéral Bleu turquoise de cobalt Oxyde de chrome et cobalt
PB60 Organique Bleu d’indanthrène Indanthrone
PB66 Organique Indigo Indigo synthétique
PB72 Minéral Bleu de cobalt foncé Aluminate de cobalt et zinc
PB74 Minéral Bleu de cobalt foncé Silicate de cobalt et zinc

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_couleurs_(pigments)

Notre bleu primaire appelé aussi bleu cyan correspond au PB15 (le bleu phtalo), il est parfois associé au PB16 en addition.

Comme je l’avais mentionné dans la première partie, il est très difficile de faire parvenir une image juste des couleurs via un site internet… D’où mon choix de ne pas mettre une représentation graphique de ces différentes teintes 😉 . La meilleur façon c’est d’essayer, d’aller voir dans les magasins de beaux arts par exemple, à quoi correspondent ces teintes pour vous familiariser avec leurs rendus.

(Extrait) Pigments et recettes les secrets du métier de l’artiste du xxie par DAVID DAMOUR

 

Quelques exemples de travaux personnels

Voici quelques exemples de mes travaux avec du bleu en encre, en tube, en pigment… (en mode expérimental, carnet d’artiste, 2018) et sur différents supports:

 

 

couleur bleue
Carnet d’artiste, Nadej, 2018

couelur bleue

couleur bleue
Carnet d’artiste, Nadej, 2018

couleur bleue

 

A vous de jouer… !

A lire aussi

Quelques suggestions de lectures


Bleu – histoire d’une couleur


Pigments et recettes les secrets du metier de l’artiste du xxie

Pour les enfants :


Chien bleu

Et aussi :

Bleu zinzolin et autres bleus

Picasso – Bleu et Rose

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *