Quoi dessiner ? (partie 3)

Pour continuer la série des idées de dessins à réaliser. Je vous propose dans cette troisième partie de trouver l’inspiration parmi celles et ceux qui vous entourent. Connus ou inconnus, s’attaquer au modèle vivant est une expérience riche et pertinente. C’est probablement aussi l’un des exercices les plus difficile. Car si on peut (un peu) tricher sur le dessin d’un marteau, pour dessiner tata Lucette en train de tricoter cela va être (beaucoup) plus pointu. Lorsque l’on veut dessiner du modèle vivant, on ne triche pas…

Quelques œuvres inspirées (et inspirantes)

Bien évidement le portrait et le modèle vivant sont des exercices auxquels tous les grands peintres et dessinateurs se sont confrontés. La preuve est en, le tableau le plus célèbre au monde est un portrait.

Jacques-Louis_David_Patrocle
Jacques-Louis David – Patrocle – 1780 – Huile sur toile

Nous pouvons parfois éprouver une certaine fascination pour ce genre de peinture. Au delà du réalisme, ce qui va nous toucher se joue souvent dans la subtilité : une lumière, une ombre, une lueur dans l’œil, une position particulière… La peinture permet d’arrêter le temps (parfois plus qu’une photo) sur un instantané espace-temps chargé en émotions.

Jean-Auguste-Dominique_Ingres_-_La_Baigneuse_Valpinçon
(Extrait) Jean Auguste Dominique Ingres – La baigneuse de Valpinçon – 1808 – Huile sur Toile – 145 x 97 cm

 

Paul Gavarni [Chevalier] (France, Paris 1804–1866 Paris) / Crédit : http://www.metmuseum.org/art/collection/search/337173
Etude jeune homme
Pietro da Cortona (Pietro Berrettini) (Italian, Cortona 1596–1669 Rome) Crédit : http://www.metmuseum.org/art/collection/search/338558

Premiers conseils

Pour dessiner du modèle vivant, ne tentez pas de partir dans un dessin réaliste au premier coup de crayon. Vous risquez de vous noyer dans les détails et de perdre la notion d’ensemble. Au début, il faut travailler « vite ». Il faut apprendre à repérer la position générale. Entrainer son œil à trouver la ligne d’action principale du sujet. Cherchez ce qui vous interpelle dans le mouvement. Bien entendu, essayez tant que faire ce peu de travailler sans support photo ou dessiné. Dans « dessiner du modèle vivant », il y a le mot vivant 😉 .

Qui dessiner ?

Des inconnus ?

Souvent sur ce sujet on peut entendre ou lire ça et là : « Allez dessiner dans le train, dans un lieu public, au marché, à la terrasse d’un café, au jardin… » etc. Personnellement j’y arrive assez peu car cela contraint à regarder son modèle avec insistance et ce n’est pas chose aisée avec des inconnus qui risquent de se sentir un peu (beaucoup) espionnés ! En revanche si vous êtes en groupe, tous avec un carnet à dessin à la main, cela se réalise beaucoup plus facilement. Si vous êtes seul c’est (à mon sens) plus compliqué, mais de nombreux artistes y parviennent. Je pense notamment aux carnettistes de voyage, qui croquent de nombreuses scène de la vie. Ils sont donc amener à dessiner du modèle vivant aussi.

Dans mon carnet croquis à croquis – 2018

Néanmoins, cette contrainte vous obligera à dessiner vite, car vous ne pourrez pas accorder plus de quelques secondes à l’observation de votre modèle. C’est un bon exercice pour repérer le mouvement, la posture générale. N’accordez pas plus de quelques secondes à la réalisation d’un croquis.

Extrait-Nighthawks_by_Edward_Hopper_1942
(Extrait) Edward Hopper – Nighthawks – 1942 – Huile sur toile

Faire un croquis

Un croquis, ça prend seulement quelques secondes (jusqu’à une minute max), et ça n’est pas plus détaillé que le dessin ci-dessous. J’ai observé le personnage de la femme sur le tableau de Edward Hopper ci-dessus, et tenter de saisir une posture globale, il n’y a pas de détails. Cela m’a pris 30 secondes. C’est suffisant pour s’entraîner.

 

Croquis 30 secondes

Ce n’est pas forcement plus compliqué à réaliser avec un vrai modèle (s’il ne bouge pas trop…). Votre croquis sera même probablement plus expressif que celui d’un dessin de modèle vivant réalisé à partir d’une photo (ou d’une peinture).

Des « connus » ?

Dans mon carnet croquis à croquis – 2018

Vos proches pourront se prêter également au jeu de la pose pour dessiner du modèle vivant. Tata Lucette en train de tricoter est un très chouette sujet à « croquer ». Les enfants aussi, car ils sont souvent en action et ils seront un bon sujet pour vous obliger à saisir rapidement un mouvement.

dessiner du modèle vivant

Dessiner du modèle vivant en atelier

Aller faire du modèle vivant en atelier est très formateur, les modèles expérimentés proposent des poses intéressantes, bien plus élaborées que celles que prendra tata Lucette. Et un prof (ou un groupe) est toujours un plus pour permettre la confrontation des points de vue. C’est idéal pour progresser comme je l’avais déjà écrit dans l’article « Dessiner« .
Ces séances sont payantes, car être modèle vivant pour un atelier (de sculpture, de peinture ou de photo) ne s’improvise pas*.

*Il existe la Nuit des modèles vivants, une manifestation annuelle (gratuite) généralement organisée par les écoles d’arts ou association, à destination des étudiants et moins de 26 ans

Dans le fond…

Une fois que la pratique du modèle vivant n’aura plus de secret pour vous, pensez aux fonds. Un portrait, ou un dessin de corps entier aura plus de consistance avec un fond travaillé. Un décor élaboré révélera toute l’essence de la posture choisie. Sur les œuvres de Edward Hopper ci-dessous, ce sont le cadrage et la lumière sur les personnages qui raconte l’histoire de leur posture. Un décor, même minimaliste donnera vraiment vie à vos réalisations de modèles vivants.

Regardez comme la scène change  😉 :

Salut les poulettes ! – Oh… Quel lourdingue celui là …

Quel matériel pour dessiner du modèle vivant ?

Pour les croquis réalisés sur le vif, à l’extérieur par exemple. Un carnet de papier à dessin (ou à croquis) en format A4 ou A5 sera très bien. Munissez vous de fusains, crayons gras et sanguines afin de jouer avec les effets. Soyez inventifs dans votre manière de saisir les postures.

Edgar_Degas-Dancer_Adjusting_Her_Slipper
Edgar Degas, 1873 – Danseuse ajustant son chausson

En atelier, un grand format de papier est recommandé, A3 minimum. Les plus audacieux (ou les plus expérimentés) pourront attaquer directement à la craie ou à la peinture.

 

Lire les précédents articles :

-> Quoi dessiner ? (partie 1)
-> Quoi dessiner ? (partie 2)

 

Quelques suggestions de lecture :

 

(luDessiner le corps humain


BA-Hopper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *